Les concours de gendarme et de gardien de la paix

La tactique du candidat



Bien se préparer aux concours de gendarme, de gendarme adjoint volontaire et de gardien de la paix    



Accueil> Réussir le concours de gendarme> Epreuve sportive

Concours de gendarme : l'Epreuve Physique Gendarmerie (EPG)

Cette épreuve n'est sans doute pas la plus importante mais il est impératif de la réussir pour devenir gendarme.
Le métier de gendarme nécessite en effet des qualités physiques, en particulier dans certaines unités (escadrons de Gendarmerie mobile, PSIG, GIGN, unités de haute montagne, etc.) et la formation en école de Gendarmerie comporte aussi un enseignement sportif et militaire.
Elle n'est pas extrêmement difficile mais nécessite d'être préparée, en particulier pour les femmes qui ont souvent plus de mal à la réussir.
La préparation doit s'effectuer dans deux directions :
    - renforcement musculaire
    - cardio-training

Renforcement musculaire
Il s'agit d'un renforcement général. Pour le haut du corps, ces quelques exercices suffiront : travaillez les abdominaux et les muscles dorsaux et effectuez des tractions à la barre fixe et des "pompes" (flexions-extensions des bras).
Pour les jambes, vous pouvez réaliser des flexions-extensions sur une ou deux jambes en fonction de votre niveau.

Cardio-training
Il faut dans un premier temps travailler votre foncier. Pour cela, il faut courir, deux ou trois fois par semaine, à votre rythme, durant 45 minutes. J'insiste bien sur l'expression "à votre rythme" : ne pas forcer est essentiel dans cette partie de l'entraînement. Vous pouvez prendre votre respiration comme repère : un entraînement foncier doit pouvoir être effectué la bouche fermée, c'est-à-dire en respirant pas le nez.
Ensuite, vous remplacerez une séance de foncier sur deux par une séance d'entraînement "fractionné". Il s'agit d'un entraînement réalisé sur des intensités variées, alternant des efforts importants et des périodes de récupération active (en marchant ou en trottinant).

Exemple de séance d'entraînement fractionné :
- échauffement (10 à 15 minutes)
- sprint de 50 mètres, à vitesse maximale, suivi d'une minute de récupération. Répéter l'exercice (sprint + récupération) 6 à 8 fois. Vous pouvez aussi remplacer le sprint par la montée d'une vingtaine de marches en courant.
- retour au calme et étirements (10 minutes).

La durée de cette préparation va dépendre de votre niveau en sport. Sachez quand même qu'une préparation de deux mois permet de réaliser de nets progrès.
Chaque séance doit être précédée d'un échauffement et suivie d'une phase de retour au calme accompagnée de quelques étirements.

NB 1 : bien entendu, avant de débuter votre entraînement, une visite médicale d'aptitude s'impose.

NB 2 : la préparation à l'épreuve sportive Gendarmerie est similaire à l'épreuve sportive du concours de gardien de la paix.

 

A suivre : le QCM de culture générale du concours de gendarme

 

Concours de sous-officier de Gendarmerie

Copyright "La tactique du candidat" 2007, tous droits réservés